Bienvenue sur l'espace cotations

Vous trouverez ici l'ensemble des GRILLES DE COTATIONS des marchés aux bestiaux, la TENDANCE HEBDOMADAIRE nationale qui apporte un éclairage documenté des cours de la semaine, ainsi que l'indicateur ovin mensuel.

Les cotations et tendances des semaines passées sont en accès libre.

Dans une logique de valorisation du travail fourni par les marchés et par les éleveurs, commerçants, et acheteurs, utilisateurs réguliers de nos outils, les cotations de la semaine en cours sont en accès restreint, réservé aux abonnés (voir "se connecter" ou "s'abonner" si c'est votre 1ere connexion).

 

L'accès est gratuit pour les utilisateurs réguliers des marchés; autrement il est en moyenne de 1€ par semaine.

 

Bonne continuation sur note site.

TENDANCE DES MARCHES (n° 24 du 14 au 20 juin)


Broutard(e)s : Les volumes se restreignent encore davantage cette semaine. Les acheteurs sont présents mais les besoins sont stables. L’ambiance commerciale reste bonne pour les sujets bien préparés et valablement vaccinés. Inversement la marchandise plus moyenne est toujours d’un placement difficile. Les cours sont globalement reconduits. En femelles, les tarifs se maintiennent sur un marché toujours dynamique.
Gros bovins maigres : Les apports sont là aussi modérés mais l’activité garde son dynamisme. Les besoins sont importants, avec toujours une référence pour les sujets bien démarrés et plutôt jeunes. Les ventes sont fluides à des cours fermement maintenus.
Boucherie : La présentation reste limitée face à une demande soutenue. Les achats sont dynamiques en toute race et catégorie. Les tarifs s’en trouvent confortés voire progressent de quelques centimes en vaches et génisses allaitantes de bonne conformation. En sujets laitiers, les cours progressent encore légèrement sur quelques marchés.
Veaux : Le creux saisonnier perdure cette semaine permettant de tenir fermement les cours. Les achats pour l’intégration sont réguliers ce qui profite aux veaux laitiers et croisés avec de nouvelles progressions tarifaires. Les achats en veaux allaitants sont réguliers, excepté en limousins dont les cours sont tout juste reconduits.
Ovins : En agneaux, les volumes sont modérés face à une demande calme. Les achats sont beaucoup plus sélectifs, surtout si la présentation est de qualité moyenne. Les lots bien triés et bien conformés trouvent preneur à des tarifs attractifs ; pour le reste les cours marquent un nouveau repli. En agnelets les volumes ne sont pas représentatifs. En brebis, l’écoulement reste fluide à des prix stables.

COTATIONS
Semaine 23
Effectif Tendance
BOUCHERIE 1 908
MAIGRE 5 883
VEAUX 3 025
OVINS/CAPRINS 4 500
Indicateur ovin
Période Moyenne pondérée
en €/Kg carcasse net vendeur
Mois -1 Année -1 Apport total
mai 2021 7,11
7,41
- 0,30
6,58
+ 0,54
9453