Bienvenue sur l'espace cotations

Vous trouverez ici l'ensemble des GRILLES DE COTATIONS des marchés aux bestiaux, la TENDANCE HEBDOMADAIRE nationale qui apporte un éclairage documenté des cours de la semaine, ainsi que l'indicateur ovin mensuel.

Les cotations et tendances des semaines passées sont en accès libre.

Dans une logique de valorisation du travail fourni par les marchés et par les éleveurs, commerçants, et acheteurs, utilisateurs réguliers de nos outils, les cotations de la semaine en cours sont en accès restreint, réservé aux abonnés (voir "se connecter" ou "s'abonner" si c'est votre 1ere connexion).

 

L'accès est gratuit pour les utilisateurs réguliers des marchés; autrement il est en moyenne de 1€ par semaine.

 

Bonne continuation sur note site.

TENDANCE DES MARCHES (n° 3 du 13 au 20 jan 2020)

Broutard(e)s :    Les apports restent limités et la vente active à des tarifs facilement reconduits. En Charolais, l’activité est régulière dans la bonne marchandise et plus difficile pour la qualité inférieure. En Croisés et Salers, les mâles légers trouvent facilement preneurs. Dans le bassin Limousin, la vente est active et la demande bien présente. Le commerce en laitonne pour le marché italien est plus difficile : les femelles croisées peinent à trouver preneur. En Charolais, seules les bonnes femelles inférieures à 380 kg sont de placement facile.  Gros Bovins maigres :    Les effectifs sont en hausse et la demande est toujours bien suivie. La vente est rapide et facile en vaches, un peu plus sélective en génisses.  Les cours sont à la hausse. 

Boucherie :    Le commerce est un peu plus actif en race à viande avec une activité plus marquée dans les bassins Aubrac et Blonde d’Aquitaine. Le commerce est calme en race Charolaise en revanche. En races mixtes et laitières, la demande est bien présente et tire les cours vers le haut. 

Veaux :     Malgré un apport plus faible, le commerce reste très difficile en particulier sur les veaux croisés. L’offre est grandement suffisante pour une demande plutôt modeste. Les veaux formés et viandés trouvent facilement preneurs à des tarifs reconduits. Les frisons trouvent difficilement preneurs. 

Ovins :  Les apports sont faibles et de saison et peinent à couvrir le besoin. La vente est active dans la bonne marchandise et les cours sont en hausse.  En brebis, la vente est normale. En agnelets, les prix sont en hausse malgré des apports plus faibles cette semaine.


COTATIONS
Semaine 2
Effectif Tendance
BOUCHERIE 2 505
MAIGRE 6 397
VEAUX 4 251
OVINS/CAPRINS 4 688
Indicateur ovin
Période Moyenne pondérée
en €/Kg carcasse net vendeur
Mois -1 Année -1 Apport total
décembre 2019 6,62
6,29
+ 0,33
5,98
+ 0,63
8842