Bienvenue sur l'espace cotations

Vous trouverez ici l'ensemble des GRILLES DE COTATIONS des marchés aux bestiaux, la TENDANCE HEBDOMADAIRE nationale qui apporte un éclairage documenté des cours de la semaine, ainsi que l'indicateur ovin mensuel.

Les cotations et tendances des semaines passées sont en accès libre.

Dans une logique de valorisation du travail fourni par les marchés et par les éleveurs, commerçants, et acheteurs, utilisateurs réguliers de nos outils, les cotations de la semaine en cours sont en accès restreint, réservé aux abonnés (voir "se connecter" ou "s'abonner" si c'est votre 1ere connexion).

 

L'accès est gratuit pour les utilisateurs réguliers des marchés; autrement il est en moyenne de 1€ par semaine.

 

Bonne continuation sur note site.

TENDANCE DES MARCHES (n° 21 du 18 au 24 mai 2020)

 

Broutard(e)s : L’ambiance commerciale est globalement bonne cette semaine mais les apports ne couvrent pas les besoins des acheteurs. Le commerce vers l'export est quelque peu perturbé par un jour férié en milieu de semaine. Les lots herbés de bonne qualité se négocient facilement et rapidement à des cours très fermes, mais l'écart de tarifs se creuse avec les animaux de second choix qui sont plus difficiles à placer. En laitonnes, le commerce est fluide dans l'ensemble de la catégorie et les tarifs sont reconduits.
Gros bovins maigres : Face à une belle présentation, la demande est bonne avec peu d’invendus et les cours sont facilement reconduits. Les lots homogènes d’animaux bien préparés trouvent facilement preneurs à des cours maintenus. La qualité plus médiocre peine à se vendre : les acheteurs sont très sélectifs et s’orientent vers des animaux jeunes et surtout en état.
Boucherie :  Les apports sont très limités en cette fin de semaine tronquée, l’offre est donc insuffisante en réformes de tous types et ne permet pas de couvrir les besoins des acheteurs. Le commerce est notamment plus actif en génisses et vaches, avec des plus-values dans l'ensemble et les cours sont reconduits dans les animaux de réformes mais les animaux gras peinent à trouver preneurs.
Veaux :  L’apport est moins important cette semaine avec un débouché espagnol très sélectif. Les prix sont maintenus en veaux laitiers et limousins et on note également une hausse des cours en croisés et charolais.
Ovins : La présentation est de qualité et l’offre en quantité. La demande est active ce qui permet de maintenir les prix à un niveau attractif. Cependant il faut être plus sévère dans le tri des agneaux. En brebis, l'offre est un peu plus étoffée en cette fin de période de détention, mais la vente reste rapide et les cours sensiblement reconduits.

COTATIONS
Semaine 21
Effectif Tendance
BOUCHERIE 1 669
MAIGRE 5 401
VEAUX 2 471
OVINS/CAPRINS 3 516
Indicateur ovin
Période Moyenne pondérée
en €/Kg carcasse net vendeur
Mois -1 Année -1 Apport total
avril 2020 6,50
6,53
- 0,03
7,01
- 0,51
5026