Bienvenue sur l'espace cotations

Vous trouverez ici l'ensemble des GRILLES DE COTATIONS des marchés aux bestiaux, la TENDANCE HEBDOMADAIRE nationale qui apporte un éclairage documenté des cours de la semaine, ainsi que l'indicateur ovin mensuel.

Les cotations et tendances des semaines passées sont en accès libre.

Dans une logique de valorisation du travail fourni par les marchés et par les éleveurs, commerçants, et acheteurs, utilisateurs réguliers de nos outils, les cotations de la semaine en cours sont en accès restreint, réservé aux abonnés (voir "se connecter" ou "s'abonner" si c'est votre 1ere connexion).

 

L'accès est gratuit pour les utilisateurs réguliers des marchés; autrement il est en moyenne de 1€ par semaine.

 

Bonne continuation sur note site.

TENDANCE DES MARCHES (n° 04 du 24 au 30 jan)

Broutard(e)s : Le commerce se poursuit sur une bonne dynamique. Le déséquilibre offre/demande tend à se creuser, les acheteurs sont mobilisés et les ventes sont plutôt rapides. Coté export, les débouchés pays-tiers dopent les achats des animaux valablement vaccinés : on enregistre de nouvelles hausses tarifaires dans toutes les tranches de poids. Inversement coté non vaccinés, le placement devient plus difficile et sélectif. En femelle, l’écoulement reste fluide à des tarifs fermement maintenus.
Gros bovins maigres : Les semaines se suivent et se ressemblent : les volumes restent insuffisants pour satisfaire les acheteurs, toujours nombreux et fortement mobilisés. Les cours sont fermes voire haussiers en toute catégorie. Les sujets jeunes bien démarrés sont particulièrement recherchés.
Boucherie : Le commerce se déroule toujours dans une bonne ambiance : les apports restent modérés et insuffisants, les cours s’en ressentent et continuent leur progression. Les tarifs des allaitantes supérieures sont fermement maintenus, tandis qu’en races mixtes et laitières, ils progressent de nouveau cette semaine.
Veaux : Le commerce reste très calme cette semaine : les tarifs se stabilisent et sont globalement reconduits en toutes races et catégories. La modestie des apports facilite cette reconduction même si on observe un tri un peu moins sévère. Les petits veaux trop légers restent toutefois invendables. En veaux gras sur l’Aveyron ou la Corrèze, les ventes restent dynamiques.
Ovins : En agneaux, les apports sont de saison et de qualité plus hétérogène. Les acheteurs sont présents, les besoins sont réguliers mais on sent un tri plus important. Dans ces conditions, les tarifs sont stables voire revus un peu à la baisse. En agnelets, les volumes se replient légèrement et trouvent facilement preneur. En brebis, les besoins sont importants face à une offre toujours modérée, d’où des prix fermes à haussiers.

COTATIONS
Semaine 4
Effectif Tendance
BOUCHERIE 1 883
MAIGRE 6 427
VEAUX 2 926
OVINS/CAPRINS 3 021
Indicateur ovin
Période Moyenne pondérée
en €/Kg carcasse net vendeur
Mois -1 Année -1 Apport total
décembre 2021 8,03
7,85
+ 0,17
7,50
+ 0,53
9794