Bienvenue sur l'espace cotations

Vous trouverez ici l'ensemble des GRILLES DE COTATIONS des marchés aux bestiaux, la TENDANCE HEBDOMADAIRE nationale qui apporte un éclairage documenté des cours de la semaine, ainsi que l'indicateur ovin mensuel.

Les cotations et tendances des semaines passées sont en accès libre.

Dans une logique de valorisation du travail fourni par les marchés et par les éleveurs, commerçants, et acheteurs, utilisateurs réguliers de nos outils, les cotations de la semaine en cours sont en accès restreint, réservé aux abonnés (voir "se connecter" ou "s'abonner" si c'est votre 1ere connexion).

 

L'accès est gratuit pour les utilisateurs réguliers des marchés; autrement il est en moyenne de 1€ par semaine.

 

Bonne continuation sur note site.

TENDANCE DES MARCHES (n° 38 du 20 au 26 sept)

 

Broutard(e)s : Le commerce garde son dynamisme : les volumes s’étoffent encore un peu face à des acheteurs plus nombreux et mobilisés. Les bons mâles valablement vaccinés sont recherchés et trouvent preneurs à des prix fermes voire de nouveau haussiers. La marchandise moyenne ou non vaccinée est plus discutée. Les exports vers UE sont stables ; les débouchés Pays-Tiers dopent l’activité. En femelles, l’offre est toujours insuffisante face à une forte demande.
Gros bovins maigres : Les acheteurs sont encore présents en nombre cette semaine. Les présentations retrouvent globalement une qualité plus homogène. Les transactions sont rapides et quasi totales ; les cours sont fermement maintenus.
Boucherie : Le placement reste régulier permettant de globalement reconduire les cours en vaches allaitantes. Les sujets de qualité supérieure restent recherchés. En revanche, on note un décrochement en vaches mixtes et laitières : les cours ont atteint un plafond et les achats sont plus discutés.
Veaux : Les apports sont un peu plus conséquents même s’ils restent contingentés par les intégrateurs. Les mises en place sont toujours prudentes et se font sur un tri sévère ; le commerce vers l’Espagne est stable mais les marges de manœuvre sont très étroites. Les cours sont globalement reconduits : les veaux supérieurs se défendent mieux tandis que les petits sujets laitiers ou croisés trouvent difficilement preneurs. En veaux d’Aveyron, le marché reste plus facile en femelles mais les mâles tirent leur épingle du jeu. C’est beaucoup plus compliqué en veaux sous la mère.
Ovins : En agneaux, les acheteurs sont mobilisés avec des besoins importants. L’offre est globalement de bonne qualité avec des agneaux bien finis et correctement triés. Mais elle reste insuffisante, d’où des tarifs fermement maintenus. En brebis, la demande est bien suivie en toutes races permettant de bien tenir les cours.

COTATIONS
Semaine 38
Effectif Tendance
BOUCHERIE 1 948
MAIGRE 6 491
VEAUX 3 874
OVINS/CAPRINS 4 651
Indicateur ovin
Période Moyenne pondérée
en €/Kg carcasse net vendeur
Mois -1 Année -1 Apport total
août 2021 6,74
6,61
+ 0,13
6,78
- 0,04
12223