Bienvenue sur l'espace cotations

Vous trouverez ici l'ensemble des GRILLES DE COTATIONS des marchés aux bestiaux, la TENDANCE HEBDOMADAIRE nationale qui apporte un éclairage documenté des cours de la semaine, ainsi que l'indicateur ovin mensuel.

Les cotations et tendances des semaines passées sont en accès libre.

Dans une logique de valorisation du travail fourni par les marchés et par les éleveurs, commerçants, et acheteurs, utilisateurs réguliers de nos outils, les cotations de la semaine en cours sont en accès restreint, réservé aux abonnés (voir "se connecter" ou "s'abonner" si c'est votre 1ere connexion).

 

L'accès est gratuit pour les utilisateurs réguliers des marchés; autrement il est en moyenne de 1€ par semaine.

 

Bonne continuation sur note site.

TENDANCE DES MARCHES (n° 30 du 26 juillet au 1er août)


Broutard(e)s :  Les volumes présentés restent modérés et suffisent face à une demande toujours calme. Les achats pour l’Italie sont peu nombreux et à des tarifs toujours discutés. Quelques commandes pour Pays-Tiers permettent de soulager un peu l’ambiance mais globalement les ventes sont calmes voire difficiles. Les lots vaccinés FCO 4 et 8 +60 jours ont la préférence des acheteurs car ils peuvent prétendre à tous les débouchés. Les cours sont globalement reconduits cette semaine. En femelles, les besoins sont importants face à une offre toujours insuffisante.
Gros bovins maigres : Les volumes restent modérés et de qualité plus hétérogène. Pour autant, les ventes demeurent fluides à des cours fermes et attractifs, signe d’une demande active à l’engraissement. Les sujets bien préparés ont la préférence des acheteurs mais on note peu d’invendus.
Boucherie : Les volumes sont limités mais toujours suffisants en races allaitantes. Les besoins sont réguliers, les ventes se réactivent notamment en blondes et limousines bien conformées permettant quelques plus-values. Les tarifs en charolaises sont stables. L’offre en type mixte et laitier se creuse face à une bonne demande permettant de nouveau une progression des cours.
Veaux : Les difficultés se poursuivent en veaux laitiers. Les besoins à l’intégration sont limités et plafonnés, d’où un commerce moins actif et des baisses de prix généralisées, plus ou moins conséquentes selon les places. En races allaitantes, les tarifs gardent une certaine stabilité. En veaux gras, les transactions sont plus régulières à des prix reconduits.
Ovins : En agneaux, après l’Aïd, les besoins sont moins pressants dans une ambiance commerciale moins soutenue. Les cours sont globalement reconduits pour les lots bien préparés et surtout bien triés. La marchandise moyenne est plus discutée à des tarifs baissiers. En agnelets, les volumes restent très faibles. En brebis, l’activité reste porteuse pourvu là aussi que les animaux soient bien préparés.

COTATIONS
Semaine 29
Effectif Tendance
BOUCHERIE 2 132
MAIGRE 4 694
VEAUX 3 835
OVINS/CAPRINS 3 561
Indicateur ovin
Période Moyenne pondérée
en €/Kg carcasse net vendeur
Mois -1 Année -1 Apport total
juin 2021 6,70
7,11
- 0,42
6,44
+ 0,26
11885