Bienvenue sur l'espace cotations

Vous trouverez ici l'ensemble des GRILLES DE COTATIONS des marchés aux bestiaux, la TENDANCE HEBDOMADAIRE nationale qui apporte un éclairage documenté des cours de la semaine, ainsi que l'indicateur ovin mensuel.

Les cotations et tendances des semaines passées sont en accès libre.

Dans une logique de valorisation du travail fourni par les marchés et par les éleveurs, commerçants, et acheteurs, utilisateurs réguliers de nos outils, les cotations de la semaine en cours sont en accès restreint, réservé aux abonnés (voir "se connecter" ou "s'abonner" si c'est votre 1ere connexion).

 

L'accès est gratuit pour les utilisateurs réguliers des marchés; autrement il est en moyenne de 1€ par semaine.

 

Bonne continuation sur note site.

TENDANCE DES MARCHES (n° 13 du 23 au 29 mars 2020)

Broutard(e)s :   Les apports sont plus faibles et les acheteurs répondent présents sur les marchés du centre-Bourgogne et de Corrèze avec une demande orientée sur les sujets jeunes valablement vaccinés de 300 à 350 kg, ce qui permet de commercialiser les animaux à des cours corrects. Ailleurs, le marché est très perturbé et les opérateurs ne sont pas toujours au rendez-vous.
Gros bovins maigres :  Le commerce est perturbé cette semaine. Néanmoins, la demande reste active et les animaux sont vendus en quasi-totalité à des prix fermes.
Boucherie :  Les transactions sont toujours difficiles dans une ambiance commerciale qui s’alourdit. Les apports sont modérés et la présentation est de qualité satisfaisante. En revanche la demande reste prudente et les tarifs sont à peine reconduits.
Veaux :  La situation devient très tendue. A Lezay, l’absence des intégrateurs rend difficile de dégager une tendance. Ailleurs, certains marchés réussissent à reconduire les cours dans un contexte de diminution des apports. L’incertitude est grande sur le maintien des différents débouchés.
Ovins :  Dans une période où la demande devrait être forte en prévision des fêtes de Pâques, les acheteurs ont très peu de besoins dû au contexte sanitaire actuel. Même s'il a fallu faire de fortes concessions tarifaires, les éleveurs ont préféré vendre faute de visibilité à moyen terme.






COTATIONS
Semaine 13
Effectif Tendance
BOUCHERIE 380
MAIGRE 2 958
VEAUX 1 019
OVINS/CAPRINS 1 250
Indicateur ovin
Période Moyenne pondérée
en €/Kg carcasse net vendeur
Mois -1 Année -1 Apport total
février 2020 6,70
6,64
+ 0,06
6,42
+ 0,28
4787